Projection-débat sur les fermes-usines

Fermes-usines tous victimes !

Jeudi 19 mai à 20hCinémas STUDIO-2 rue des Ursulines-37000 TOURS.

Le Cinéma National Populaire (CNP) des cinémas Studio de Tours organise, en collaboration avec la délégation tourangelle de l’Association Végétarienne de France et l’association Restons Fermes, une projection du documentaire « Élevage Intensif, Attention Danger » de Frédérique Mergey, suivie d’un débat animé par Elodie Vieille Blanchard, Présidente de l’Association Végétarienne de France et Hervé Bédouet, de l’association Restons Fermes.

Voici les « 100 mots » du CNP :

Les fermes usines : tous victimes !

« La façon dont une nation s’occupe des animaux reflète fidèlement sa grandeur et sa hauteur morale »
À des années-lumière de la pensée de Gandhi, nos sociétés, emballées dans le gigantisme et le productivisme, invitent les investisseurs voraces du capitalisme globalisé à imposer l’industrialisation de l’élevage, dont le symbole est la ferme usine.
Dérive lourde du système fou actuel, elles détruisent l’environnement, les petits éleveurs, induisant une immense détresse paysanne.

L’animal-machine, dans ces goulags animaliers où règne le morbide, produit dans la souffrance la nourriture low-cost. Comment justifier l’aspirateur à poulets ou le broyeur de poussins vivants, machines honteuses du tout-profit ? Qui maltraite les animaux maltraitera les hommes.

Nous devons revoir le contrat qui nous lie aux animaux que nous mangeons, sortis récemment des « biens meubles » dans le code civil. Sortir de l’élevage industriel, retourner aux petites exploitations à circuit court, respectueuses de la vie et de l’environnement, ne serait-elle pas la solution ?

Évènement facebook=>https://www.facebook.com/events/962513050510665/

Venez nombreux et faites circuler, l’équipe de Restons fermes.

Nouveaux OGM, non merci !

Une majorité écrasante de la population européenne rejette les OGM et de nombreux États membres ont interdit leur mise en culture. Cependant, les entreprises de l’agrochimie ont trouvé une nouvelle recette pour faire entrer les OGM dans nos champs et nos assiettes : contourner la réglementation européenne en affirmant que les OGM issus de nouvelles techniques ne sont en réalité pas des OGM.

Si les industriels parviennent à leurs fins, des plantes et des animaux génétiquement modifiés pourraient très vite arriver dans nos champs et nos assiettes. Ils ne seraient pas soumis aux obligations d’évaluation des risques ou d’étiquetage. En réalité, comme leur présence serait passée sous silence, nous ne pourrions rien faire pour nous en protéger !

Ne pas céder à la pression des industriels, ni des Etats-Unis

La réglementation européenne exige que les OGM fassent l’objet d’une évaluation des risques sanitaires et environnementaux et d’un étiquetage, pour que les consommateurs puissent faire leurs choix en toute connaissance de cause. Depuis 2015, les États membres peuvent également interdire les cultures d’OGM sur leur sol – ce que 19 d’entre eux ont fait, sur tout ou partie de leur territoire. Si les nouveaux OGM échappaient à la réglementation, cette possibilité serait exclue et il n’y aurait aucun moyen de les éviter.

La Commission européenne a annoncé qu’elle publierait une analyse juridique qui précisera si les nouveaux OGM seront couverts ou non par la réglementation. Les entreprises qui commercialisent des OGM, soutenues par le gouvernement américain, sont en train de faire pression sur la Commission pour qu’elle exclue de cette réglementation les OGM produits à partir des nouvelles techniques de manipulation génétique. Leur objectif : breveter et privatiser le vivant.

La suite de l’article où vous pouvez signer la pétition =>https://act.greenpeace.org/ea-action/action?ea.client.id=1849&ea.campaign.id=49888&

OGM non merci

Invitation de l’Oasis Cravantaise

Capture d’écran 2016-04-25 à 17.22.42

Journée festive pour l’échange et assemblée générale le 30 avril 2016 à Cravant les Coteaux :
Chantier participatif, échanges, Assemblée Générale, fête!!

Dès 9h30, rejoignez-nous sur le site de l’OASIS CRAVANTAISE pour participer au chantier collectif: fin du poulailler et, selon l’affluence, aménagement au jardin. Si vous ne connaissez pas les lieux, profitez-en pour venir visiter! Nous vous offrons le café, et nous vous proposerons le repas du midi, à prix libre.

Venez nous retrouver ensuite à la Salle des fêtes de Cravant-les-Coteaux, à partir de 15h, pour participer à une grande journée d’échange. Nous vous présenterons l’actualité de l’association, ses nouveaux projets, ses rêves à partager… Avec des extraits vidéos à l’appui, nous vous inviterons à nous faire part de vos envies, critiques, pour l’avenir de l’association. Nous parlerons des thèmes qui nous sont chers, permaculture, autonomie, éducation, entraide… C’est à chacun de s’approprier ce projet! Pour le partie la plus formelle de l’assemblée générale, il s’agira de valider les nouveaux statuts (gestion collégiale), les bilans d’activités, et financiers. Pour terminer la journée, nous proposons enfin de passer à table pour un repas partagé. En soirée, porte ouverte aux festivités, scène ouverte pour les musiciens, conteurs, etc, vidéoprojecteur disponible… A vos propositions!

Pour découvrir l’association : oasiscravantaise.jimdo.com

Sur Facebook : https://www.facebook.com/events/1142257922471663/

Conseil régional-soutien à Bio Centre et aux GAB

Soutenir l’agriculture bio à la hauteur des enjeux : la Région Centre-Val de Loire s’engage :
Le Conseil régional Centre-Val de Loire vient d’apporter son soutien à Bio Centre et aux Groupements Agriculture Biologique (GAB) pour la mise en œuvre de leur programme d’action 2016. Le rapport (voir en pièce jointe) a été adopté lors de la commission permanente de ce vendredi matin 22 avril. Le groupe écologiste et le PS ont voté pour, la droite et le FN se sont abstenus. Le groupe écologistes nous a transmis sa réaction…la suite=>http://www.puissance2d.fr/Soutenir-l-agriculture-bio-a-la-hauteur-des-enjeux-la-Region-Centre-Val-de-Loire-s-engage

Non à la porcherie industrielle d’Heuringhem !

Pourquoi cette pétition ?

Soutenez le maire d’Heuringhem (Pas-de-Calais) qui défend sa population, opposée à la création d’une porcherie industrielle, en refusant de signer le permis de construire.

Dénoncez les pressions inacceptables des services de l’État (en l’occurrence la préfecture du Pas-de-Calais) sur le maire.

Changeons la loi : Les maires doivent pouvoir s’opposer à ce type de projet ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).

Affirmez avec l’Association InterVillage pour un Environnement Sain (AIVES) que ces projets de ferme-usine sont insoutenables pour notre avenir collectif.

Nous marchons sur la tête

Alors que des agriculteurs, à l’appel des syndicats agricoles majoritaires, manifestent une nouvelle fois pour obtenir :

  • encore plus d’aides des contribuables,
  • ainsi que des assouplissements des normes environnementales.

Alors que la plupart des politiques ont peur de s’opposer au modèle d’élevage intensif qui est pourtant allé droit dans le mur… tout doucement mais sûrement.

Nous sommes empoisonnés aux pesticides, nitrates, particules fines, … et nous favorisons le réchauffement climatique, les antibiorésistances, les mutations chez les virus, etc.

Ce que nous souhaitons

  • protéger la vie de nos enfants et notre alimentation ;
  • respecter la vie animale et la biodiversité ;
  • préserver les terres agricoles, l’air et l’eau ;
  • ré-ancrer notre alimentation dans nos territoires ;
  • se rendre solidaire du monde paysan en généralisant un commerce alimentaire équitable et de proximité.

La réponse de l’Etat ne convient pas

Aujourd’hui, l’une des réponses de l’État, via les services de la préfecture du Pas-de-Calais, consiste à s’allier avec les tenants de l’agrobusiness contre un maire, le maire d’Heuringhem, soutenu par la grande majorité de la population de son village, parce qu’il a le courage de refuser de signer le permis de construire d’une porcherie industrielle de 4500 porcs-équivalents qui devrait s’implanter sur sa commune.

Les services de la Préfecture usent et abusent de leurs prérogatives pour faire accélérer les procédures juridiques concernant ce dossier de permis de construire au moyen de référés en urgence (deux fois en moins de trois mois), alors :

  • qu’il n’y a aucune urgence,
  • que le maire a des arguments justes,
  • que depuis plus de 2 ans, AIVES attend un jugement sur le fond de ce même dossier !

N’y a-t-il pas deux poids, deux mesures ?

Non aux fermes-usines !

Ce projet de ferme-usine, à l’instar de ses semblables ailleurs en France, est :

  • un non-sens économique, comme le prouve l’énième crise porcine dont nous subissons les frais ;
  • un non-sens écologique, par la pollution des eaux, de l’air, des sols, et toute la souffrance animale qu’ils génèrent ;
  • un non-sens social, par la diminution du nombre d’éleveurs et d’agriculteurs, des actifs de nos campagnes, et des savoir-faire alimentaires, alors que nos paysans savent faire !

Votre soutien est indispensable

AGENDA Conf

TEMOIGNAGES BRESIL – Vous mangez les oranges, ils les produisent…
Le 21.04.2016 , 20h00

… et dans quelles conditions !Peuples solidaires, Artisans du Monde, Indecosa CGT organisent une soirée de partage de témoignages avec des syndicalistes du Sud et du Nord, avec deux syndicalistes brésiliens de la région de Sao Paolo : témoignage des conditions de production dans la filière fruits et discussion sur le poids qu’ont les consommateurs.

Jeudi 21 avril à 20h
Lieu : Centre social Pluriel(le)s, 6 avenue du général De Gaulle à Tours
Organisateur : Peuples solidaires, Artisans du Monde, Indecosa CGT


NOTRE-DAME-DES-LANDES – Soirée avec des habitants de la ZAD de NDDL
Le 22.04.2016

Vendredi prochain, le 22 avril 2016, le collectif lochois contre l’aéroport de Notre Dame des Landes reçoit des habitants de la ZAD NDDL à Beaulieu les Loches, 20h30 à la salle des fêtes. A Tours c’est vendredi à la fac des Tanneurs à partir de 11h, avec intervention des ZADistes entre 14h et 16h.
Lieu : Salle des fêtes de Beaulieu les Loches
Organisateur : collectif lochois contre l’aéroport de NDDL

Fermer

Après les mobilisations extrêmement fortes de cet hiver contre les expulsions programmées, et malgré le stratagème « réferendaire » du gouvernement, les experts missionnés montrent que le projet de Notre Dame des Landes est surdimensionné.

Venez découvrir les expérimentations menées sur la zad, ce qui s’y est construit et se déploie de jour en jour : de la solidarité quotidienne sur le terrain, à celle apportée aux réfugié-es et  migrant-es. En passant par les assemblées générales, la protection de l’environnement, les zones humides et la bio-diversité, indispensables aux bon développement des générations futures.

Le monde de la ZAD offre une alternative concrète au modèle que nous récusons, un autre choix de société !

L’annonce de la consultation ne change rien, ni à la légitimité de notre combat, ni à notre détermination à obtenir l’abandon définitif du projet de Notre Dame des Landes.
Pour que vive la zad, ses paysan-e-s, ses habitant-e-s et ses occupant-e-s.


AGRICULTUIRE PAYSANNE – Visitez la Touraine « De ferme en ferme »
Du 23.04.2016 au 24.04.2016

Le week-end des 23 et 24 avril, visitez la Touraine « De ferme en ferme ». 25 fermes en agriculture durable ouvrent leurs portes, pour des visites commentées, des animations et des dégustations.
Lieu : sur l’ensemble du département


PAC – Demande aides bovines avant
Le 17.05.2016

Rappel (pour ceux qui ne l’auraient pas déjà faite) : la date limite pour la télédéclaration de la demande des aides bovines (laitières et allaitantes) 2016 est le mardi 17 mai 2016.
Toutes les demandes doivent être effectuées via TelePAC.

Par ailleurs, pour les aides bovines 2015, l’organisme payeur (ASP) informe que les paiements qui étaient envisagés fin avril ne se feront probablement que vers la mi mai.
Lieu : Télépac

MOBILISATIONS
Notre-Dame-des-Landes : Mobilisation générale samedi 27 février 2016
en savoir +
NOTRE JOURNAL
Demain Paysan 18-28-37-41-45

Quel modèle agricole pour demain ? Et au service de qui ?

n° 23 – mars 2016

http://indre-et-loire.confederationpaysanne.fr/agenda.php

Crise laitière

L’éleveur trop oublié dans la crise laitière

 La Conf’ (Confédération paysanne) en conf’ (conférence) de presse, c’était hier, en fin de matinée, sur l’exploitation de Frédéric Gervais, éleveur laitier depuis 1990 à Vou. Le syndicat agricole tenait à rappeler que la crise laitière est toujours là, malgré la fin des manifestations. La suite de l’article ici=>http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre-et-Loire/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2016/04/08/L-eleveur-trop-oublie-dans-la-crise-laitiere-2678599#

Capture d’écran 2016-04-21 à 15.54.31

ZAD-Rencontre à Tours-Beaulieu lès Loches

Rencontre ce vendredi 22 avril à 20h30 à Beaulieu lès Loches avec des habitants de la Zad de Notre Dame des Landes.

VENEZ NOMBREUX ET FAITES PASSER !

2016_04_22_Flyer_Recto-12016_04_22_Flyer_Verso-2

A Tours c’est vendredi à la fac des Tanneurs à partir de 11h, avec intervention des ZADistes entre 14h et 16h.

Après les mobilisations extrêmement fortes de cet hiver contre les expulsions programmées, et malgré le stratagème « réferendaire » du gouvernement, les experts missionnés montrent que le projet de Notre Dame des Landes est surdimensionné.

Venez découvrir les expérimentations menées sur la zad, ce qui s’y est construit et se déploie de jour en jour : de la solidarité quotidienne sur le terrain, à celle apportée aux réfugié-es et  migrant-es. En passant par les assemblées générales, la protection de l’environnement, les zones humides et la bio-diversité, indispensables aux bon développement des générations futures.

Le monde de la ZAD offre une alternative concrète au modèle que nous récusons, un autre choix de société !

L’annonce de la consultation ne change rien, ni à la légitimité de notre combat, ni à notre détermination à obtenir l’abandon définitif du projet de Notre Dame des Landes.
Pour que vive la zad, ses paysan-e-s, ses habitant-e-s et ses occupant-e-s.

De ferme en ferme

FERME EN FERME

Samedi 23 et dimanche 24 avril, Alter’énergies vous invite à visiter la Touraine « de ferme en ferme ».

Pendant tout un week-end, des fermes en agriculture durable vous ouvrent leurs portes : elles vous accueillent pour des visites commentées, des animations et des dégustations.

La suite par ici =>http://alternergies.createsend1.com/t/ViewEmail/d/AD1FBC8790C51416

Lien Facebook : https://www.facebook.com/events/226134871085858/

 

Pétitions

Bonjour à toutes et à tous, ci dessous articles et pétitions…

Aéroport de Notre-Dame-des-landes: projet « surdimensionné », affirme un rapport :

http://www.lanouvellerepublique.fr/Toute-zone/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2016/04/05/Aeroport-de-Notre-Dame-des-landes-projet-surdimensionne-affirme-un-rapport-2676176#commentaire

La pétition : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/dame-landes-abandon-projet-surdime-1134.html

EuropaCity : la prouesse inavouable :

http://www.marianne.net/europacity-prouesse-inavouable-100241690.html

La pétition : http://www.petitions24.net/non_a_europa_city

Non au projet de Poulailler à Sberchamps :

« …Etes-vous au courant qu’une demande de permis pour la construction et l’exploitation d’un poulailler de type industriel à Sberchamps a été introduite à la commune de Libramont ? Si tel n’est pas le cas, voici quelques chiffres pour vous faire une idée de l’ampleur du projet :… »

Signer ici =>http://www.mesopinions.com/petition/animaux/projet-poulailler-sberchamps/19164


…à signer et partager sans modération !

L’équipe de Restons fermes.